Du confinement au déconfinement

Résumé de l’article : 

Un confinement a été imposé face à la pandémie de COVID-19 qui a touché 182 pays, soit 92% des pays reconnus par l’ONU.

Le confinement peut se définir en 4 C : Claustration (réclusion au domicile par crainte des contacts, avec isolement social), Compression temporo-spatiale (espace-temps confiné), Contrainte (restriction de liberté, notamment de ses déplacements et mouvements), et Contamination dont le risque est à l’origine du confinement.

Dans cet ouvrage, nous revenons sur chacune de ces dimensions afin de mieux comprendre les possible conséquences psychologiques du confinement, et les réponses à y apporter pour en prévenir et traiter les effets immédiats et à long terme.

Le confinement a nécessité une réorganisation pour assurer la continuité des soins psychiatriques. Suite à cette expérience, il apparaît important de repenser, après le déconfinement, le système de santé mentale en y intégrant les outils à distance de téléconsultation, ainsi qu’une réflexion et des pratiques prenant en considération l’importance de la synchronisation des rythmes physiologiques, des changements de lieux, et du mouvement physique.

Ces outils thérapeutiques à distance et pratiques innovantes utilisent les 4 C des compétences du 21ème siècle : Communication, pensée Critique, Collaboration, et Créativité.

De nouvelles perspectives s’ouvrent en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, mais aussi en psychiatrie générale, dans cette période à la frontière entre le confinement et le déconfinement, période où se situe précisément la parution de cet ouvrage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *