Formations internes antérieures

07/12/2018 :
Syndrome du Bébé Secoué : Connaissance et Reconnaissance au service de la prévention

Syndrome du bébé secoué :
Connaissance et Reconnaissance au service de la prévention

– Apport de la biomécanique sur la compréhension des phénomènes de secouement : certitudes et idées reçues. Pr J-S Raul Neurochirurgien-Médecin légiste, Directeur de l’I.M.L de Strasbourg
– Présentations cliniques : anomalies du PC, vomissements, MIN. Dr M. Pierre – Dr C. Eloi – CHU Rennes – Dr M. Lemesle, Dr J. Fleury – CHU Nantes
– Les apports des recommandations de la HAS en 2017 Dr A. Laurent-Vannier, Médecin rééducateur – Présidente du Groupe de travail HAS S.B.S 2011-2017
– Chronique d’un secouement annoncé : Les signes avant-coureurs Dr M. Balençon Pédiatre-Médecin légiste – CHU Rennes – A.P.H.P

Voir plus

– Les apports de la radiologie dans le diagnostic du S.B.S et la datation Dr C. Tréguier – Dr B. Bruneau – Radiologues pédiatres – CHU Rennes
– Espaces d’interrogations autour des « certitudes et paradoxes sur le S.B.S »: Prise en charge initiale – Protection du mineur – Réparation du préjudice – formations professionnelles transversales et inter institutionnelles.
– Les aveux et les profils d’auteurs – Dr C. Rey-Salmon – Pédiatre-Médecin légiste – Hôtel Dieu – A.P.H.P
– Conclusion : Une reconnaissance des violences sur mineurs au service du « BIEN GRANDIR »

Voir moins

11/10/2018 :
1ère journée Grand Ouest Urgences Pédiatriques

13/04/2018 :
Colloque psychanalyse et médecine : Le grand désordre dans le corps

Le Grand désordre dans le corps
Au niveau du corps, c’est le Grand désordre, les demandes vers les médecins ne cessent de l’attester. Mais de quel corps est-il vraiment question ? Certes il y a bien un organisme, qui souffre de telle ou telle affection à éradiquer mais un organisme qui réagit tout autant aux bactéries qu’aux miroirs fascinants qu’une modernité jamais avare d’images lui soumet. Le sujet aujourd’hui tend à demander aux médecins d’accéder à une image plus conforme aux idéaux d’une époque. Les corps aujourd’hui sont sans Sujet, et l’idéal de réparation, de restauration et de guérison sont prévalents. Des corps et des sujets déboussolés.
Lors de cette journée inédite, « le Grand désordre » dans les corps seront abordés à partir de trois thématiques cliniques : la différence des sexes, l’anorexie mentale et la chirurgie plastique. La journée se déroulera sous la forme de conférences, de conversations, d’exposés et d’échanges … où chacun, médecins, infirmières, internes, externes… psychanalystes, aura la parole. Une attention toute particulière sera accordée à la réalité de la pratique médicale et paramédicale portée par des professionnels qui reçoivent des situations complexes, déroutantes.

08/12/2017 :
6ème journée régionale du GEEM : Violences conjugales…et les enfants ?

Violences conjugales… et les enfants ?
Quand la violence est présente dans le couple conjugal, elle l’est aussi dans le couple parental : pour sa 6ème journée régionale, le G.E.E.M a choisi d’aborder ces situations.
Ces dernières nous mobilisent et leur impact sur l’enfant est aussi sournois que prégnant.
En effet, «Il faut toujours dire ce que l’on voit : surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit», disait Charles Péguy.
L’enfant n’est pas «témoin», il n’est pas «exposé», il est victime des violences conjugales.
Nous allons nous interroger sur ce que l’enfant victime de violences conjugales donne à voir, ou pas, du traumatisme subi.
Nous allons questionner le statut de sa parole, selon que l’on soit médecin, psychologue, enseignant, juge, travailleur social, policier, gendarme, etc…
Que faisons-nous de ces «vérités» tour à tour médicales, judiciaires, pénales …?
Quels sont les enjeux pour sa protection quand la violence faite à l’enfant ne s’arrête pas avec la fin de la conjugalité et continue dans la parentalité ?
Et si servir l’intérêt de l’enfant, pour les professionnels que nous sommes, était tout simplement de lui garantir que, chacun et ensemble, nous allons en « prendre soin » ?

Programme

01/12/2017 :
5ème colloque organisé par le service des psychologues du CHU de Rennes : « Que dire ? »…- « Les embarras de la parole »

« Que dire ? »…- « Les embarras de la parole »
A l’heure de la transparence où tout dire devient la règle, comment se traduit à l’hôpital cette injonction qui oblige à parler, qui pousse à dire tant du côté des patients que des professionnels de santé ?
« Parler ne sert à rien, cela ne changera pas la situation », « cela m’a fait du bien de vous parler », « je ne veux pas parler de ce qui me fait souffrir …». Ces quelques phrases, à l’adresse de psychologues, soulignent le caractère toujours singulier de ces prises de paroles, témoignant d’une position précise, d’un engagement unique dans notre rapport à la langue.
Les lapsus, les mots d’esprit, les mots qui restent sur le bout de la langue sont autant de preuves que le dire nous échappe là où surgit l’inattendu, l’inconscient.
Parler c’est aussi essayer sans cesse de dire au plus près de sa pensée, chercher à chaque fois le meilleur énoncé. Mais tout peut-il se dire ?
Les situations de soins réclament très souvent le recours à la parole, pour les soignants comme pour les patients. Mais les embarras de la parole ouvrent les portes du malentendu et perturbent les attendus d’une communication qui se veut efficace.
Les différents témoignages des intervenants à cette journée viendront interroger les effets de la parole et souligner ses embarras.

Programme

09/06/2017 :
GHGNPO - Réunion des Centres de Compétence « Maladies rares digestives » et « Atrésie des voies biliaires »

18/11/2016 :
CRTLA - Mémoires et apprentissages

Argumentaire
Les enfants avec troubles des apprentissages
ont-ils des troubles de la mémoire?
Les difficultés de mémorisation sont très
souvent évoquées par les parents et les
professionnels sans que l’on puisse les
objectiver dans les évaluations faites au
CRTLA. Mais, de quoi parlons nous ? Une
mémoire ? Des mémoires ? Sans répondre
complètement à ces questions, nous
souhaitons cette année évoquer différents
points de vue.

Programme

27/11/2015 :
4ème Colloque organisé par le ser vice des psychologues du CHU de Rennes : « Vous désirez ? » – Une place pour le désir dans le soin

« Vous désirez ? » – Une place pour le désir dans le soin – Journée de psychologie
L’obscur objet du désir et le lieu caché de la santé – Le désir à la croisée des soins – Le médecin : entre savoir et désir.
Dialogue de psy : outil clinique de l’émergence du sujet
Les attentes divergentes et changeantes des uns et des autres
In extremis – La réanimation pédiatrique : prendre soin du désir
L’éducation thérapeutique au sein de l’Unité Neuro-Vasculaire : Quel lien avec le sujet ?
Soigner par le désir ?

12/12/2014 :
5ème Journée régionale du GEEM : « Violence entre mineurs - l’aborder pour la border ? »

17/10/2014 :
CRTLA - Troubles d'apprentissage et l'école

Argumentaire
Tous les professionnels travaillant auprès des enafants présentant des troubles des apprentissages connaissent l’importance d’une action coordonnée et harmonieuse. Cette collaboration entre professionnels de santé et enseignants repose sur une bonne connaissance des possibilités et des limites de chacun, ce que nous allons explorer au cours de cette journée.

Programme

11/10/2013 :
CRTLA - TDAH : Un trouble attentionnel parmi d’autres ?

Argumentaire
Les professionnels de santé sont de plus
en plus souvent sollicités pour des demandes
de bilans de troubles attentionnels
avec suspicion de TDAH.
Avec des intervenants venant de disciplines
voisines mais différentes, nous tenterons
de trouver des points de repère pour
les diagnostics positifs, différentiels et à la prise en charge.

Programme

16/03/2012 :
4ème Journée régionale du GEEM : L’autorité parentale mal menée, autorité parentale malmenée

Argumentaire
Nous proposons de nous interroger tout d’abord sur les fondements de l’autorité parentale et les enjeux de la parentalité dans une triple perspective historique, culturelle et psychodynamique.
Si la réflexion sur l’autorité parentale s’appuie sur la sociologie et la psychologie, elle questionne nécessairement le droit ; en effet, la justice est gardienne de l’autorité, mais elle aussi garante de l’autorité parentale.
A partir de quelques situations cliniques, nous voulons montrer que certains enfants et adolescents sont en danger lorsqu’ils doivent faire face à un excès d’autorité mais aussi lorsqu’ils sont confrontés à un défaut d’autorité. Dans le premier cas l’autorité parentale est mal menée, alors que dans le second elle est plutôt malmenée.
Nous souhaitons dans cette journée aborder ce thème à travers une compréhension transdisciplinaire.

Programme

12/05/2005 :
3ème journée d'étude du GEEM : Les pleurs du nourrisson : entre communication et violence

09/03/2000 :
2ème journée régionale du GEEM : Que faire de la parole de l'enfant ?

03/10/1995 :
1ère journée régionale du GEEM : La maltraitance à enfant

28/09/1993 :
GEEM - Enfance Maltraitée